alcohol Sport

10 bières = 2 jour d’entraînement perdu ! J’ai découvert de nouvelles informations que j’ai envie de partagé avec toi parce que c’est vraiment important.

Alcool et testostérone

alcohol Sport

Une étude a été faite pendant 3 semaines avec des personnes qui buvaient 3 bières par jour. Le résultat est qu’il y a une baisse du taux de testostérone de 6.8 %. Ce n’est pas une baisse extraordinaire mais boire 3 bière par jour, c’est un dosage important.

La conclusion est que boire une bière par jour ou 2-3 bières le week-end a un effet presque nul sur le taux de testostérone.

Une autre étude a été faite sur 1 jour avec des personnes qui buvaient 10 bières (c’est la fête). Le résultat est qu’il y a une baisse du taux de testostérone de 23 % pendant 16 heures (c’est long) ! Cela signifie que si après un entraînement tu vas faire la fête, ton entraînement de la journée est perdu parce que tu ne pourra pas récupéré. Pourquoi ? Parce qu’il te manque beaucoup de testostérone et tu as une augmentation du cortisol qui est une hormone catabolisante. Là y a un problème !

Les liens des études (anglais)

Etude 1

Etude 2

Alcool et progression

alcohol Sport

Les 2 études nous ont montré qu’une consommation faible/modéré, aucun souci et une consommation excessif, problème. Mais ce n’est pas uniquement l’alcool, c’est tout ce qui va avec.

Généralement tu commence à boire dans la soirée donc tu vas te coucher tard. Et quand tu bois de l’alcool, tu manges mal, trop gras, trop sucré, pizza, biscuits (junk food). En plus, souvent tu mélanges l’alcool avec des soft drink (soda ou du jus de fruit). Les soft drinks apporte beaucoup de calories en plus des calories de l’alcool. Tu sais que 1 gr d’alcool c’est 7kcal ! C’est plus calorique que les glucides donc ça fait énormément de calories.

A part quelques alcool pas fort comme le vin rouge, l’alcool, c’est des calories vides comme du sucre blanc ! ça n’apporte rien du tout au corps et pour terminer, ça déshydrate. En résumé, ça provoque une augmentation de la fatigue, une mauvaise alimentation et de la déshydratation, ce qui fait une mauvaise récupération.

L’entraînement que tu as fait dans la journée est perdu et en plus tu perds le lendemain puisque si tu as bu 10 bières, tu as mal mangé, mal dormi, mal récupéré et tu n’es pas en forme. En plus si tu as bu jusqu’à 5-6 heures du matin et que tu t’entraîne en début d’après-midi, il y a de forte chance que tu sois encore à moitié bourré et tu risques de faire n’importe quoi (manque de concentration, mauvaise technique, fatigue, déshydratation), ce qui augmente le risque de blessure.

1 soirée d’alcool excessive = 2 jours d’entraînement perdu

J’ai vu cette info il y a 1 mois et je peux te dire que ça m’a fait réfléchir. Toute les fois où j’ai bu du rhum ( des fois j’ai vomi) et que je suis allé m’entraîner à moitié bourré en me disait que ça va faire partir l’alcool plus vite (quand je le pouvais parce que des fois, hahahhha). C’est grave, le plus simple c’est que quand je sais que c’est une fête de fou, je ne m’entraîne pas pendant 2 jours (samedi-dimanche) et toi tu vas faire comment ?

-Steph

Please follow, like and share:
Alcool Et Sport
Tagged on:                                                                                                                             

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *